22e Salon du Vin et son Village Gourmand  -
 
 
 
Comment déguster du vin ?
 
 
"Qui sait déguster ne boit plus jamais de vin mais goûte des secrets" (Salvador Dali)

Avant de débuter, je voudrais spécifier que le meilleur conseil pour la dégustation de vin est de décrire ce qu’on l’on croit, la dégustation est selon vos propres goûts.

Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises réponses, c’est votre goût! Vous pouvez aimer ou pas un vin, qu’il soit dispendieux ou pas.

Voici donc quelques conseils qui sauront, je l’espère, aider vos prochaines dégustations de vins.

Comment déguster un vin?

Trois sens entre en jeu lors d’une dégustation de vin: la vue, l’odorat et le goût. Souvenez-vous, il n’y a pas de bonnes ou mauvaises réponses… Ce sont vos goûts!

Analyse visuelle – la vue

Placez de préférence une feuille blanche sous votre verre afin de regarder le vin.

Le blanc aura un effet neutre et préviendra d’éventuelles erreurs sur la couleur réelle du vin. L’apparence d’un vin révèle de nombreuses informations quant au vin.

Vérifiez d’abord la couleur du vin, couramment appelé la robe. Un vin blanc sera verdâtre, jaune pâle, jaune paille ou dorée. Un vin rouge sera presque rosé, violet, rubis ou grenat (parfois presque noir). Un vin rosé sera rose bleuté, rose violet ou rose orangé (presque rouge).

Ensuite, vérifiez la limpidité du vin, il s’agit de sa transparence. La viscosité se vérifie en faisant tourner le vin dans son verre et en regardant les traces de vins couler sur le bord du verre, la viscosité détermine l’alcool. L’intensité de la couleur se détermine dans l’uniformité dans le verre.

Analyse olfactive – l’odeur

Placez votre verre près de votre nez et non votre nez près de votre verre. C’est-à-dire, gardez la tête et le corps le plus droit que possible. Cette position vous aidera à prendre de meilleures inspirations et maximisera la surface de contact du vin et de l’air dans votre verre pour en libérer ainsi le maximum d’arômes. Après le premier nez (première inspiration du vin), agitez votre verre, ce mouvement libérera de nouveaux arômes.

Ne remplissez jamais votre verre au rebord (trop plein); ceci vous empêchera de bien agiter votre verre. Un conseil: surveillez la courbe de votre verre, elle indique généralement la limite à laquelle un verre devrait être rempli.

Plus difficile les arômes sont à identifier lorsque vous sentez le vin, plus complexe est le nez du vin.

Voici quelques exemples pour les familles d’arômes:

Animales: venaison, cuir, étable (présent surtout dans les vieux vins rouges)

Balsamiques: odeurs de parfum tel que la vanille, l’encens et la résine

Boisées: odeur du fût, fût de chêne

Empyreumatiques: brûlé, le cuit, fumée, pain grillé, caramel, pierre à fusil, caoutchouc, cacao et café

Épicées: cannelle, basilic, thym, muscade, poivre, menthe…

Florales: odeurs de fleurs

Fruités: odeurs de fruits

Minérales: craie, calcaire, terre, poussière et soufre

Végétales: gazon, feuilles et verdure

Éthérées: vernis à ongles, alcool et fermentation

Analyse gustative – le goût

Il y a quatre saveurs qui peuvent être distinguées par la langue: le sucré, le salé, l’acide et l’amer. Le sucré se perçoit au bout de la langue et se distingue par une salive épaisse et visqueuse. Le salé se perçoit sur les côtés de la langue et se distingue par une salive filante. L’acide se perçoit sur les côtés de langue, juste en haut du salé et se distingue par une salive abondante. L’amer, enfin, se perçoit sur l’arrière de la langue et n’affecte pas la salive mais génère un certain arrière-goût.

Comme lorsque vous regardez le vin, y goûter révèle de nombreuses informations quant au vin telles que son origine, le(s) cépage(s) utilisé(s), son âge, etc…

Source: www.vinivino.com

Bonne dégustation au Salon du Vin et Village Gourmand de Hannut !

 

Je dient Flash geïnstalleerd te hebben om deze pagina te bekijken.
Dégustation du Guide Hachette des vins 2010
Quelques conseils pour déguster...
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint